ORTHOPEDIE DES MEMBRES INFERIEURS

Le genou est une articulation qui permet de joindre la jambe à la cuisse. Elle met en jeu trois os, le fémur, le tibia et la rotule, par le biais de trois articulations, l’articulation fémoro-patellaire et la double articulation fémoro-tibiale. Ces articulations sont connectées par le biais de quatre ligaments : ligament croisé antérieur (LCA), ligament croisé postérieur (LCP), ligament latéral interne (LLI), ligament latéral externe (LLE). Les principales pathologies du genou sont les entorses puisque c’est l’articulation la plus touchée dans le domaine sportif, l’arthrose du genou appelée gonarthrose ainsi que la tendinite. On a vu que le genou est une articulation complexe, assez sollicitée, et les lésions sont multiples, de ce fait le nombre d’articles de matériel orthopédique proposé est assez important, chaque article de matériel orthopédique ayant une fonction particulière.

Genouillère élastique

Constituée d’un tissu élastique de contention qui va exercer une pression sur l’articulation. Pour de l’arthrose légère, des entorses latérales bénignes ou œdèmes.

Attelle de genou rigide

Panneaux rigidifiés grâce à des baleines métalliques qui se ferment par velcro. La jambe est positionnée à 0° ou à 20° de flexion (donc en extension). Ce type d’attelle est surtout indiqué pour l’immobilisation post-traumatique du genou également lors de suspicion d’entorse grave.

Genouillère rotulienne

Manchon souple généralement doté d’un système avec anneaux siliconés enveloppant la rotule. Certaines genouillères sont dotées d’un insert en Y pour optimiser la proprioception.

Genouillère ligamentaire

Manchon de maintien qui a pour but de limiter les mouvements de latéralité ou d’amplitude, elles permettent une stabilisation du genou. Pour les entorses bénignes ou moyennes du LLI ou LLE, reprise d’activités, instabilité chronique, tendinites.

Genouillère articulée

C’est comme une genouillère ligamentaire mais renforcée par deux montants latéraux articulés. L’articulation est encore plus stable par rapport à l’appareillage précédent. Pour les entorses graves ou moyennes des ligaments, rééducation fonctionnelle, reprise d’activités, laxité chronique.

Attelle de cheville

Lorsqu’il y a fracture au niveau de l’articulation de la cheville ou sur un os du pied, on appareille le patient avec un système rigide, capitonné de mousse qui ne permet aucun mouvement de l’articulation. Il est possible de régler l’angle de flexion-extension de l’appareillage suivant le type de fracture : décharge de l’avant pied ou du talon.

Chevillère élastique

Constituée d’un élastique de contention qui va exercer une pression sur l’articulation pour des entorses bénignes, proprioception.

Chevillère ligamentaire

Renfort des ligaments latéraux par double sangle élastique croisée. Renfort latéral additionnel par sangle amovible. Port dans une chaussure sans inconfort.

Chevillère à effet proprioceptif renforcée

Chevillère à tricot élastique 2 sens. Tricot 3D au niveau des malléoles. Frein de supination intégré.